Le lien entre la pollution sonore et la perte d’audition

Temps de lecture: 5 min
par
28-04-21

BLOG

Savez-vous quel est le niveau sonore qui vous environne tous les jours ? Pour la plupart, nous acceptons les bruits ambiants dans notre vie quotidienne. Cependant, ceux et celles qui vivent dans les grandes villes ou travaillent dans un environnement bruyant feraient bien de comprendre les risques et d’évaluer les changements possibles dans leur vie quotidienne pour protéger leur audition.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la pollution sonore est une cause de perte d’audition, de déficits cognitifs, de stress, de dépression et de problèmes cardiovasculaires1. Bien que le maximum d’exposition « sans danger » soit généralement placé à 85 décibels, un niveau sonore supérieur à 60 dB est associé à un risque accru de maladie cardiaque. Comme les effets délétères du bruit ambiant sont méconnus du public, des décideurs politiques et du corps médical, on considère rarement la pollution sonore comme un risque pour la santé. Il faut donc faire l’effort d’apprendre et de comprendre ses implications2.

En ville, la pollution sonore (ou un niveau sonore excessif) résulte typiquement du flux permanent de voitures, des sirènes, des klaxons et des chantiers de construction. Les grandes villes du monde sont bruyantes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et cela peut être très stressant pour leurs habitants. Pour la ville de New York, il y a eu 200 000 plaintes liées au bruit en 2016. À Londres, le niveau sonore dans le métro peut atteindre jusqu’à 105 dB.

Le World Hearing Index, créé par Mimi Hearing Technologies, recoupe les données de 200 000 tests auditifs avec les données de l’OMS et du Sintef pour produire des scores de pollution sonore pour 50 villes. Dans cette étude, c’est la ville chinoise de Guangzhou qui atteint le score le plus élevé, la ville de Zurich étant la moins bruyante. Le peloton de tête comprend également Delhi, Le Caire, Mumbai et Istanbul. Parmi les 25 villes les plus bruyantes du monde, on trouve aussi Barcelone, Paris, Rome, Los Angeles, Londres et San Francisco. La même étude a montré qu’en moyenne, l’acuité auditive des citadins correspondait à celle de personnes de 10 à 20 ans plus vieilles. Consulter la liste complète ici3.

L’étude a également fait apparaître une corrélation positive à 64 % entre perte d’audition et pollution sonore dans les villes, confirmant ainsi encore le lien entre ces deux paramètres4. Si vous vivez dans une grande ville ou un environnement bruyant et trouvez que votre audition baisse, il peut être utile de chercher des moyens d’échapper au bruit, soit en déménageant dans un quartier moins bruyant, soit en quittant tout bonnement la ville. Si vous ne pouvez pas déménager, peut-être pouvez-vous investir dans des bouchons d’oreille antibruit, qui aideront à réduire le niveau sonore auquel sont exposées vos oreilles. Il existe pour cela des bouchons « haute-fidélité », qui diminuent l’intensité sonore sans nuire à la qualité des sons5.

Notre travail fait partie intégrante de notre vie mais certains métiers sont plus durs que d’autres pour nos oreilles. Le personnel au sol des aéroports fait partie des professions les plus exposées au bruit. Debout sur la piste près des avions pendant toute la journée, il est exposé à environ 140 dB, largement plus que le maximum recommandé de 85 dB. Les mineurs et les ouvriers de chantier, pour leur part, sont exposés à un niveau sonore pouvant atteindre 120 dB. Des recherches montrent aussi que quatre musiciens sur dix, exposés à environ 115 dB en moyenne au cours des concerts, ont une perte d’audition plus ou moins prononcée6. Les autres professions exposées à des niveaux sonores néfastes comprennent les militaires, les ouvriers du bâtiment, les ouvriers des chemins de fer, les barmen, les ouvriers d’usine et les chauffeurs de poids lourds7,8,9,10.

Le moyen le plus efficace de se protéger est d’apprendre comment limiter l’exposition à des niveaux sonores potentiellement néfastes. Comme nous l’avons vu, les bouchons d’oreilles antibruit sont un moyen efficace de réduire le niveau sonore auquel vous pouvez être exposé. Prenez l’habitude de les emporter avec vous partout où vous pensez que l’environnement risque d’être bruyant.

Nos environnements de vie et de travail peuvent faire courir un risque à notre audition lorsque la pollution sonore est importante. Avec une corrélation positive à 64 % entre perte auditive et pollution sonore en milieu urbain, il est évident que l’environnement des grandes villes comporte des risques auxquels il faut prêter attention. En outre, certaines professions sont exposées pendant de longues périodes à des niveaux sonores dangereux pour la santé : personnel au sol des aéroports, mineurs, ouvriers du bâtiment. Si vous vivez ou travaillez dans un environnement bruyant, étudiez les moyens de limiter votre exposition au bruit et offrez-vous une paire de bouchons d’oreilles antibruit, qui pourront vous aider à réduire significativement le niveau sonore auquel vous serez exposée. Si vous pensez avoir besoin de faire vérifier votre audition après une exposition à des bruits forts, prenez rendez-vous ici pour un test gratuit avec l’audicien le plus proche.

 

Sources
1. http://www.euro.who.int/en/health-topics/environment-and-health/noise/data-and-statistics
2. https://www.theguardian.com/cities/2018/mar/08/where-world-noisiest-city
3. https://knops.co/noise-pollution-50-noisiest-cities/
4. https://www.mimi.io/en/blog/2017/3/8/worldwide-hearing-index-2017
5. https://allearscampaign.com/hear-this/2018/7/3/ultimate-guide-to-ear-plugs
6. http://www.drgeorgehearingaids.com/10-noisiest-jobs
7. https://www.cdc.gov/niosh/topics/aircrew/noise.html
8. https://www.soundproofcow.com/top-ten-noisiest-jobs/
9. https://news.flexshield.com.au/worlds-noisiest-jobs/
10. https://www.labour.gov.on.ca/english/hs/pubs/noise/gl_noise_6.php

0 commentaires

Commentaires