La communication en temps de corona

Temps de lecture: 5 min
par
10-11-20

BLOG

Nous vivons tous une situation particulière, une période où les masques, la distanciation sociale et les bulles sociales sont devenus la nouvelle norme.

En tant qu'employés d'Audika, nous n'avons qu'un seul objectif : aider plus de personnes à mieux entendre. Au cours des derniers mois, tant notre équipe que nos clients avons dû nous adapter aux nouvelles mesures concernant nos contacts sociaux. On sourit avec les yeux. Le salut du coude remplace la poignée de main. Les rencontres avec des amis, famille et des collègues se fait maintenant par Skype ou par appel vidéo.

Malgré tous ces changements, nous, en tant qu'audiciens, constatons que cette nouvelle situation continue à exiger de grands efforts pour que nos clients puissent bien entendre. Nous avons fait des recherches internes pour savoir comment nous pourrions aider au mieux nos clients en ces temps où la communication est très importante. La COVID-19 a généré de nombreuses difficultés que nous n’avions jamais rencontrées auparavant.

 

Le plus grand changement est la présence des masques buccaux, qui atténuent les sons et déforment la parole. Vous avez sans doute déjà entendu parler du mode masque buccal, qui peut être réglé sur vos appareils auditifs. Mais est-ce que cela résout vraiment tous ces problèmes ? Malheureusement, nous avons constaté que cela reste insuffisant. En effet, les masques sont de toutes formes et de toutes tailles, ce qui a des effets différents sur l’atténuation du son. En outre, un masque nous empêche de recevoir les informations visuelles, telles que la communication non verbale et de lire sur les lèvres. Inconsciemment, nous aidons notre audition chaque jours avec ces informations visuelles. Tout cela est rendu impossible à cause des masques buccaux et reste donc un grand défi.

Heureusement, selon la Décision Ministérielle du 01/11/2020, les gens peuvent temporairement enlever leur masque si la distance de 1m50 peut être respectée afin de faciliter la communication entre les deux parties.

 

Le port des masques n’est pas notre seul défi. La distanciation sociale est également un obstacle. Quand on a du mal à comprendre quelqu'un, on se rapproche généralement un peu plus pour mieux entendre l’autre personne. Étant donné la distance de 1,5 m que nous devons respecter, cela n'est plus une option. Lorsque nous ne pouvons pas conserver cette distance en public, dans un magasin ou à la poste par exemple, des écrans en plexiglass sont prévus. Ces écrans créent un obstacle supplémentaire.

 

Au final, nous communiquons de plus en plus par Skype, par appel téléphonique ou par chat vidéo. Chaque ordinateur et chaque téléphone a un son unique qui peut également être perçu comme déformé par une personne malentendante. Nous pouvons clairement en déduire que les personnes malentendantes ne vivent pas une période facile en ce moment. Il faut beaucoup d'énergie et d'efforts pour qu'ils puissent bien entendre tous les jours. Comment est-ce que nous, en tant que famille, ami et collègue, pouvons les aider ?

  • Parlez dans la direction de votre interlocuteur. Répétez les phrases d'une manière différente, au lieu de répéter la même phrase à l’identique

  • Parlez plus lentement et ne criez pas

  • Soyez patient

  • Notez les informations importantes pour éviter les malentendus

 

Notre mission en tant qu'audicien est d'aider chaque client individuellement. Où sont les difficultés ? Où sont les obstacles ? Quels contacts sociaux devrions-nous améliorer ? C'est la seule façon de fournir les bonnes solutions. Nous aimerions vous aider à profiter davantage de chaque contact sans devoir faire d’effort.

 

0 commentaires

Commentaires