Attention aux festivals : 7 festivaliers sur 10 souffrent parfois d'acouphènes par la suite

Temps de lecture: 5 min
28-06-19

BLOG

• Mais à peine 3 sur 10 utilisent des bouchons d'oreilles
• Les amateurs de concerts préfèrent s’éloigner de la source sonore aux protections auditives

Louvain, le 27 juin 2019 – Avec le Graspop et Rock Werchter, la saison des festivals est officiellement lancée. Mais dans quelle mesure protégeons-nous nos oreilles lorsque nous allons à un tel événement ? Malheureusement, pas de façon optimale. Seuls 3 Belges sur 10 utilisent des bouchons d'oreille lors de concerts, de festivals ou de fêtes. Toutefois, 7 Belges sur 10 qui se rendent régulièrement à de tels événements disent souffrir parfois d'acouphènes par la suite. C'est ce qui ressort d'une étude menée auprès de 1 000 Belges par l'expert de l’audition Audika, en collaboration avec iVox.

 
La Belgique étant le pays des festivals par excellence, Audika a estimé qu'il était grand temps de se pencher sur les habitudes belges en matière de protection auditive. Avec des résultats inquiétants : pas moins de 70 % des Belges utilisent rarement ou jamais des bouchons d'oreilles lorsqu'ils vont à un concert, un festival ou une fête. Chose frappante, ce sont les jeunes qui accordent le plus d’importance à la protection auditive. 36 % d'entre eux déclarent porter généralement ou toujours des bouchons d'oreille, alors que les plus de 55 ans ne sont que 21 %. « En même temps, nous constatons que 68 % des Belges souffrent d'acouphènes après avoir assisté à un concert ou un festival », explique Frans Story, General Manager d'Audika Belgique. « Il est d'autant plus incroyable qu'un si grand nombre d'entre eux n'utilisent pratiquement aucune protection auditive.

 

audika-gehoorbescherming-festival-blog

Pas la même expérience musicale

Dans le cadre de l'étude, Audika a également demandé aux Belges pourquoi ils ne portaient pas de bouchons d'oreille. Plus de la moitié d’entre eux pensent qu'ils ne vivent pas la musique de la même manière avec des bouchons d'oreilles. En outre, ils ne trouvent pas les bouchons d'oreilles agréables à porter. Certains Belges donnent même l'impression de ne pas s'en soucier : 11 % déclarent ne pas porter de bouchons d'oreille parce que leur audition serait déjà endommagée.

La sensibilisation est une priorité

Selon Frans Story, l'étude montre qu’il y a encore du pain sur la planche : « Je suis frappé par le peu d'importance que le Belge accorde à son audition, souvent par manque d’information. La protection auditive sur mesure est très confortable et, grâce aux dernières innovations, elle ne nuit pas à la qualité sonore. Beaucoup de gens ne se rendent apparemment pas compte que les dommages auditifs, qui sont souvent irréversibles, diminuent considérablement la qualité de vie. Et pourtant, avec une protection auditive adéquate, ils peuvent réduire fortement ce risque. Les résultats de notre étude renforcent notre plaidoyer en faveur d'une meilleure prévention et d'un test auditif annuel. Parce que les gens réalisent souvent trop tard qu'ils ont déjà subi des dommages auditifs permanents. Pour eux, il est important d'agir le plus vite possible, tant en termes de prévention que de solutions auditives.  

En savoir plus

À propos d'Audika

Audika, bien connu en Wallonie et anciennement connu en Flandre sous le nom « Hoorboetiek », propose des solutions aux Belges de tous les âges qui souffrent de perte d’audition ou cherchent une protection auditive préventive. Pour ce faire, Audika s'appuie sur un réseau de 31 magasins exclusivement réservés à l’audition, 4 boutiques chez des opticiens et une cinquantaine de partenaires, situés dans les villes comme à la campagne. La société fait partie du groupe international Demant, leader mondial de l'audiologie, et emploie 60 personnes en Belgique. Audika a plus de 90 années d'expérience dans le domaine des solutions auditives et de la perte d’audition.







0 commentaires

Commentaires